[Portrait] Abdelkader Kraichi : “J’ai un regard positif sur nous”

Il est l’un des maillons importants de cette équipe du Pau FC, et son expérience et son bagage profitent à tout le monde : voici le portrait de la semaine consacré à Abdelkader Kraichi, joueur au parcours peu commun, et qui a côtoyé des footballeurs renommés durant sa carrière !

La rédaction : Tout d’abord, veux-tu dire un mot à propos de Jonathan Rivas, qui t’a choisi pour ce portrait ?

Abelkader Kraichi : Jo, c’est la personne avec qui j’étais en colocation un mois à la reprise.
Comme il le sait si bien, je l’appelle « la dinde », parce que c’est ma dinde à FIFA et c’est lui qui me faisait à manger (rires) !
Donc voilà, c’est le fréro !

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Je suis né à Nîmes, dans le Gard, mais j’ai grandi à Aix-en-Provence, et c’est là-bas que j’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans : j’y ai fait toutes les classes de jeunes.
En moins de 16ans, j’ai joué en Nationaux à Aubagne, ensuite Endoume en 18ans Nationaux et j’ai intégré le centre de formation de Nîmes.
J’y ai fait mes premiers matchs en Ligue 2, puis je suis parti à Cassis-Carnoux en National, mais il y a eu un dépôt de bilan à la fin de la saison.
J’ai rejoint Gap et il y a eu un deuxième dépôt de bilan : là ça a été un peu dur et j’ai pensé à arrêter le foot.
J’ai eu la chance de rebondir aux Herbiers, j’ai fait deux saisons là-bas, ça s’est super bien passé et à la suite de ces deux belles saisons, j’ai eu l’occasion de revenir chez moi dans le sud pour jouer avec l’Olympique de Marseille.

En plein échange avec Marcelo Bielsa
En plein échange avec Marcelo Bielsa

J’avais un rôle de joueur cadre pour encadrer les jeunes joueurs de l’équipe réserve, et j’ai eu cette opportunité de m’entraîner avec les pros pendant les deux ans, la première année avec Bielsa et la deuxième année avec Michel.
Et j’ai fait quelques rentrées !
A la suite cette deuxième saison : j’ai eu une blessure qui m’a tenu éloigné des terrains pendant 4-5 mois à la fin de la saison, et le club de l’OM était en pleine vente.
Donc je suis resté à l’OM pour me soigner, et je savais que le club de Pau me voulait déjà dès l’intersaison, même si j’avais d’autres opportunités : je suis arrivé à Pau en janvier 2017.

Qu’est-ce qu’un bon milieu de terrain pour toi ? Comment vois-tu son rôle dans une équipe ?

Pour moi, un bon milieu de terrain c’est quelqu’un de généreux, qui n’a pas peur de faire les efforts pour l’équipe, qui doit jouer pour l’équipe et pour les autres et qui doit faire un travail de l’ombre.
Mais avant tout, c’est quelqu’un de généreux.
Son rôle, c’est quelqu’un qui organise le jeu, qui doit haranguer ses partenaires quand il faut faire les efforts pour défendre.
C’est un joueur qui est au cœur du jeu, donc son rôle est assez important, où il faut savoir prendre ses responsabilités.

pau-fc-grenoble-33-1024x682

Quel regard portes-tu à la mi-saison ?

On a fait une bonne première partie de saison, même si au début on a manqué d’efficacité, notamment offensivement.
Mais avec un peu de temps et du travail les résultats sont arrivés, donc je pense que maintenant on a 2-3 bons mois à venir, et à partir de là on pourra savoir ce qu’on joue en fin de saison, si on va jouer un bon maintien ou une petite surprise : j’ai un regard positif sur nous !

Quel est ton geste technique préféré ?

Mon geste technique préféré c’est le crochet : je suis un adepte du futsal, donc j’aime bien ce geste parce que ça permet de prendre un adversaire à revers et de vite enchaîner, et de trouver une passe qui peut casser les lignes ou se projeter vers l’avant.

27398647_10155282857333193_1878956954_o

Quel joueur t’inspire le plus, et quelle équipe te fait rêver ?

Comme joueur, c’était Zidane qui m’inspirait, et l’équipe qui me fait rêver, après l’OM, mon club de cœur, c’est le Real Madrid.
Je suis allé les voir jouer en plus, c’est un grand club, c’est la grande classe.

Qui est pour toi le meilleur joueur contre qui tu aies joué ?

A l’entraînement, il y en a eu pas mal, j’ai eu Payet, j’ai eu Thauvin qui était vraiment pas mal. Après il y en a eu tellement : ne serait-ce que la première année de Bielsa à l’OM il y en a eu beaucoup !
Lassana Diarra aussi était impressionnant à l’entraînement également.
Puis après, en CFA avec la réserve de Marseille, le petit Mbappé m’avait fait une forte impression aussi…

Quel est ton meilleur souvenir en tant que footballeur ?

Il y en a 2 : mon premier match en pro avec Nîmes et mon premier match en pro avec l’OM (contre Montpellier), ce sont vraiment mes meilleurs souvenirs en tant que footballeur.
Notamment avec un groupe au stade Vélodrome, surtout que j’y allais petit, et là j’étais dans le bus qui m’amenait au stade, j’étais comme un enfant !

27267559_10155282857488193_2117386337_o
Abdelkader entouré de Michy Batshuayi, Maxime Lopez, Rolando, Frank Passi, Steven Fletcher et Lucas Silva

Si tu n’avais pas été footballeur, qu’aurais-tu fait, ou qu’aurais-tu aimé faire ?

Forcément rester dans le foot, en tant qu’entraîneur !

27335505_10155282857288193_254092477_o
Avec Marcelo “El Loco” Bielsa

Quel autre sport que le foot aimes-tu ?

Il y en a plusieurs : j’aime bien le basket, j’aime bien le tennis aussi.
Après j’aime bien tous les sports aussi, mais j’ai mes préférences plus sur le basket et le tennis.

Entre nous, qui est le meilleur à FIFA dans l’équipe ?

Il y a Jo (Rivas) qui a parlé de Quentin (Daubin) qui est notre souffre-douleur, je le confirme, surtout qu’il a les nerfs à vif parfois, car c’est un sanguin !
Et avec Jo, quand on compte tous les matchs, je suis devant lui depuis la sortie de FIFA 2018 : on passe souvent des après-midis, et c’est pas évident ni pour lui, ni pour Quentin !

Un mot à dire aux supporters ?

Juste pour leur dire qu’on a besoin d’eux, qu’ils soient présents, parce que ça nous apporte beaucoup de confiance quand on a nos supporters derrière nous au stade, c’est un vrai plus !
Cette année c’est une belle saison, donc il faut qu’on tire tous ensemble vers le haut et qu’on ait vraiment un douzième homme ici à Pau.

Sur le banc des remplaçants lors d'un match à Toulouse
Sur le banc des remplaçants lors d’un match à Toulouse

Quels sont tes vœux pour 2018 ?

D’abord surtout une bonne santé, surtout ça !
Après, le petit plus, avec le Pau FC, ce serait éventuellement de jouer une montée, et individuellement de faire une deuxième grosse partie de saison.

Enfin, qui aimerais-tu voir pour le prochain portrait, et quelle question voudrais-tu lui poser ?

J’hésitais entre Anthony Sanchez et Kévin Malaga, mais je vais prendre Kévin Malaga.
Et vu que Jo a déjà posé une question à Kévin, je voudrais en poser une à Anthony : d’où lui vient cette folie ? Et cette imagination à toujours faire et dire des bêtises (sourire) ?

 

Pour suivre ses news : https://www.facebook.com/kadkraichi/

Laisser un commentaire

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères