[Coupe de France – 7ème tour] Difficile, mais la qualification est là !

Un nouveau tour de coupe de France, et un deuxième club de N3 après la nette victoire 1-4 contre Mérignac-Arlac : face aux Palois se dressaient les Genêts d’Anglet, qui connaissent bien la réserve béarnaise puisque évoluant dans la même poule en championnat.

Mais la magie de la coupe de France, c’est aussi la probabilité que le “petit” terrasse le “gros”, ou tout du moins lui pose de sérieux problèmes : Anglet était dans cet état d’esprit, et avait parfaitement préparé ce match.

img_34131

Un début de match Palois

Ce 7ème tour démarrait sur un bon rythme, avec des Palois pressés d’ouvrir le score pour se rendre la tâche plus facile, comme aux tours précédents : malheureusement, le réalisme ne sera pas forcément présent.

Name est le premier à se mettre en action, avec une frappe suite à un corner, mais le ballon passe au-dessus des cages (7ème).

Côté Anglet, on joue bien regroupé derrière et on explose en contre dès que possible : un premier corner est obtenu par les locaux, qui ne donne rien (12ème).

img_34141

Une bataille des tranchées au milieu du terrain

Suite à ce début de match, les deux équipes commencent à s’observer, ne voulant pas donner un seul début d’occasion à son adversaire : c’est, comme souvent dans ce cas-là, une véritable bataille au milieu du terrain qui s’engage.

Et au détour d’un duel remporté, Daubin arrive à lancer Gueye en profondeur, ce dernier fait parler sa vitesse, mais ne peut redresser son tir au moment de conclure (29ème).

En réponse, ce sont les Angloys qui se procurent certainement la meilleure occasion de la rencontre, avec une frappe sortie superbement par Guendouz, qui sera le bonhomme du match (34ème) !

Plus rien ne se passe ensuite jusqu’à la mi-temps sifflée par mr l’arbitre : un 0-0 qui laissait cependant craindre une rencontre de plus en plus difficile pour les Palois, poussés dans leurs retranchements par de vaillants Angloys.

img_34151

Le but palois au retour des vestiaires fait inverser le rapport de force

Les mots du coach Novelli ont sûrement dû faire leur effet : à peine les équipes revenues sur le terrain que Yankuba Jarju catapultait le cuir au fond des filets des locaux, et ouvrait le score (0-1, 46ème) !

On se disait alors que ce but d’avance allait libérer les Palois, qui pouvaient alors se contenter de gérer leur 2ème mi-temps : il allait en être tout autrement…

En effet, ce but réveillait littéralement les locaux, qui partaient à l’assaut de la surface de Guendouz : ce dernier était mis à contribution sur une belle frappe aux 25m (50ème), puis sur une tête suite à un centre (58ème) et enfin sur une nouvelle tentative (62ème) !

Sentant le vent tourner, Raffaele Novelli décidait d’opérer son premier changement, avec l’entrée d’Axel Tressens à la place de Quentin Boisgard (66ème), pour donner encore un peu plus de vitesse au jeu béarnais.

img_34171

Las, c’étaient encore les Angloys qui se montraient les plus dangereux, avec cette fois-ci Bury qui suppléait son gardien et repoussait la frappe d’un des locaux sur sa ligne (68ème) !

Une fin de rencontre totalement à l’avantage d’Anglet

Une nouvelle occasion pour les Genêts (71ème), et le coach d’Anglet décidait de faire entrer Berhondo à la place de Buisson (72ème) : loin de casser la dynamique des locaux, ce changement ne faisait qu’accentuer la domination du “petit” sur le “gros”.

Un nouveau changement côté Anglet, avec l’entrée de Sanchez pour la sortie de Claverie (78ème), et la pression reprenait encore de plus belle.

Et ce qu’on sentait venir arrivait finalement : une main dans la surface paloise donnait inévitablement un penalty, qui était plus que mérité pour des Angloys entreprenants et courageux.
N’gadi ne se faisait pas prier et transformait le coup de pied, égalisant à un peu plus de 10 minutes de la fin du temps réglementaire (1-1, 79ème).

img_34181

Bien évidemment, on sentait les Angloys revigorés par cette égalisation : ces derniers poussaient, poussaient et poussaient encore, et Name prenait un carton jaune suite à une faute (82ème).

Au vu de la pression mise par les locaux, la fatigue était au final bien présente d’un côté comme un autre, et on espérait que les joueurs de Raffaele Novelli allaient malgré tout faire la différence physiquement.

Un dernier coup franc sifflé à 35m des buts d’Anglet qui ne donnait rien (90+3′), et l’homme en noir sifflait la fin du temps réglementaire sur ce score de 1-1 : prolongations donc !

C’est l’heure des prolongations

Pour faire la différence, le coach béarnais faisait rentrer Mohamed Guilavogui, le buteur maison, à la place de Yankuba Jarju, qui avait ouvert le score côté palois.

img_34201

Et si Maisonneuve démarrait ce temps supplémentaire avec un carton jaune (92ème), on voyait des Palois décidés à refaire surface dans ce match et à reprendre le contrôle du jeu.

Un coup franc dangereux signalé contre les Béarnais, à 25m des buts de Guendouz, mais la frappe finissait dans les gants du portier palois (93ème).

Un troisième changement était ordonné par le coach angloy, avec l’entrée de Mendiburu à la place de Maubaret, et on arrivait déjà à la moitié de la première prolongation (97ème).

A peine trois minutes plus tard, un centre de Gueye arrivait devant le portier d’Anglet, qui commettait l’irréparable avec une grosse faute de main, permettant aux visiteurs de passer devant au score (1-2, 100ème) !

En réponse, le coach d’Anglet faisait son 4ème changement, nouveauté cette saison : Brayon entrait en lieu et place de Castera (103ème).

Guendouz prenait également une petite biscotte pour avoir gagné du temps pour un dégagement (104ème), et la fin de la première prolongation était sifflée.

Les Palois font définitivement le break

Le début de la 2nde période des prolongations voyait un petit ascendant physique des Palois sur leurs homologues : si une tête d’un Angloy sur un corner venait faire frissonner le camp visiteur (111ème), un très bon coup franc était signalé à l’entrée de la surface quelques secondes plus tard.

img_34191

C’était Vallier qui s’occupait de frapper, mais cela passait au-dessus (112ème).

Les joueurs de Raffaele Novelli semblaient bien mieux en cette fin de rencontre, et Gueye arrivait à se mettre en position de frappe, mais c’était trop sur le gardien local (117ème).

La délivrance venait du dernier entrant côté béarnais, Guilavogui : bien lancé sur le côté gauche, il partait à toute vitesse vers le but d’Anglet, et frappait dans un angle fermé pour porter le score à 1-3 (1-3, 118ème) !

Dans la foulée, Reppert entrait à la place de Name, ce qui ne changeait rien : les Palois avaient acquis leur qualification dans la douleur sur le terrain d’une très belle équipe des Genêts d’Anglet.

Les voici donc au 8ème tour de la coupe de France, à une marche seulement de l’entrée en lice des équipes de L1 : tirage au sort prévu ce mardi 20 novembre à 19h, pour le match prévu le week-end du 8 et 9 décembre.

Et en attendant, retour au championnat vendredi prochain avec le déplacement difficile sur le terrain du Stade Lavallois, le leader !

Allez le Pau FC !

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères