[Coupe de France – 6ème tour] Le piège a bien été évité pour les palois

6eme-tour-1024x538-resultat

Cela ressemblait à un match piège, celui où il faut absolument rester sérieux pour ne pas tomber dans la facilité et ainsi espérer voir le tour suivant : les Palois, qui avaient en mémoire leur mésaventure de l’année passée avec une élimination au même stade de la compétition face au Stade Bordelais (N2), se devaient de réaliser une partie parfaite pour se défaire de l’équipe de Mérignac Arlac, pensionnaire de N3.

Une pluie battante, pas ou peu d’endroit pour se mettre à l’abri, et bien évidemment une température plus que fraîche donnaient des conditions particulières pour ce 6ème tour de Coupe de France : le sachant bien, Raffaele Novelli avait décidé d’aligner une équipe avec quelques changements par rapport à d’habitude.

Si la charnière centrale et le gardien ne bougeaient pas, c’était offensivement qu’on pouvait observer des modifications, avec Quentin Daubin ou Mohamed Guilavogui sur le banc, qui laissaient leur place à Jarju et Thill.
Autre changement dans le trio d’attaque, c’était Kennedy Co qui démarrait la rencontre, à la place de Quentin Boisgard, laissé au repos.

20181028_142711

Une entame parfaite

Et d’entrée, ces modulations de la part du coach italien n’influaient pas sur le comportement global de l’équipe, bien au contraire : c’est Yankouba Jarju, bien placé dans la surface, qui ouvrait le score dès la 3ème minute par une tête puissante qui ne laissait aucune chance au portier mérignacais (0-1, 3ème).

Loin de s’arrêter en si bon chemin, les Béarnais poussaient pour essayer de faire le break rapidement : c’est au tour de Lamine Gueye de trouver le poteau, lui aussi de la tête (8ème), puis ce même Gueye de mettre à contribution le gardien local sur un centre-tir (13ème).

En Guendouz dans tout ça ? Le portier palois, plutôt peu inquiété dans le premier 1/4 d’heure, intervenait sur une frappe lointaine qu’il captait sans problème (14ème).

Forcément, Mérignac, après avoir pris l’orage dès le début de la rencontre, sortait le bout de son nez, et se lançait plus vaillamment vers la surface des bleus palois : un corner obtenu, et quelques frissons pour l’arrière-garde béarnaise (20ème), qui ne devait rien à la fraîcheur de la température.

img_33311

Le coup d’éclat de Gueye

Alors que les Girondins se découvraient peu à peu, Lamine Gueye, qui explose depuis quelques rencontres, se lançait dans un contre assassin et allait crucifier le gardien de Mérignac, pris à contre-pied (0-2, 25ème) !

Le break semblait fait, et les supporters de la STUP, présents sous la pluie, pouvaient respirer un peu mieux.

Mais il suffit d’un relâchement pour tout remettre en cause, et les Palois en font les frais : un penalty était sifflé pour une faute en pleine surface sur Zinga, et Valadié transformait la sentence en battant Guendouz (1-2, 27ème).

Loin d’affoler les visiteurs, ce but remettait même la tête à l’endroit des Palois, qui ne pouvaient pas être grisés par cette première mi-temps plus qu’intéressante : Thill faisait parler sa patte gauche et envoyait un coup franc qui rase le poteau (30ème), puis c’était au tour de Vallier de s’infiltrer dans la surface pour tenter sa chance (33ème), non cadré là aussi.

A noter également le premier changement pour Mérignac, avec la sortie de Gaston pour Favereau.

img_33271

Jarju sort de sa boîte

Mais cette saison, nombreux sont les joueurs du côté des Jaunes et Bleus à pouvoir marquer : Jarju faisait parler la poudre une deuxième fois, reprenant des tirs contrés de Thill et Co, et offrant à nouveau deux buts d’avance à sa formation (1-3, 41ème).

Thill faisait passer un nouveau vent de panique dans la défense de Mérignac grâce à un nouveau coup franc (43ème), puis Guendouz pouvait se réchauffer un peu en effectuant un double arrêt juste avant la mi-temps (45ème).

Le repos était donc sifflé sur ce score de 1-3 pour des Béarnais conquérants et sérieux.

Un retour sérieux pour les Palois

Bien évidemment, on savait que Raffaele Novelli aurait les mots pour laisser ses joueurs sous pression, et ainsi leur éviter de se relâcher en seconde période : une incursion de Co qui ne trouve pas le cadre (47ème), un changement, avec l’entrée d’Alain Reppert pour ce même Kennedy Co (53ème), une petite passe en profondeur de Thill pour Gueye (54ème), et on était à l’heure de jeu, toujours sur ce score de 1-3 pour les visiteurs.

Yankouba Jarju avait droit à se reposer après une partie pleine et deux buts marqués, remplacé par Mohamed Guilavogui (65ème), puis Guendouz était mis à contribution après une infiltration d’un Mérignacais vers son but : le portier, impérial, ne comptait rien laisser passer de plus sur cette rencontre (68ème).

Et sur la phase de jeu suivante, c’était Gueye qui faisait parler la poudre en trompant une nouvelle fois le gardien girondin, après une belle séquence (1-4, 69ème).

img_33241

Une fin de match maîtrisée par les Béarnais

Le coach des locaux tentait le tout pour le tout en lançant ses deux derniers changements, mais c’était Pau qui continuait d’asseoir sa domination, avec des actions de Thill (75ème) ou Guilavogui (83ème), qui ne trouvaient pas la faille.

C’est sur une faute sur le Luxembourgeois qu’un coup franc à 30m des buts était signalé : ce n’était pas le n°10 palois qui s’avançait non, mais bien Damon Bansais, le latéral.
Un missile plus tard, il forçait le gardien de Mérignac à sortir la parade et le ballon du bout des gants.

La dernière énorme occasion était à mettre à l’actif de Gueye, intenable, qui faisait tout le travail, dribblait même le portier girondin mais ne cadrait pas au moment de conclure (89ème) !

Un dernier changement pour bétonner du côté du coach Novelli, avec l’entrée d’Elydjah Mendy en lieu et place d’Antoine Batisse, et la fin de match était sifflée par mr l’arbitre, avec la qualification des Palois pour ce fameux 7ème tour de Coupe de France !

Tirage au sort mercredi 31 octobre à 10h45, où on connaîtra donc le futur adversaire des Béarnais.

Et vendredi, retour au championnat avec le déplacement compliqué sur la pelouse de Bourg-Peronnas, en recherche de points.

Allez le Pau FC !

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères