[Championnat – 32ème journée] Rester positif et y croire jusqu’au bout !

Plus le championnat avance, et plus les rencontres qui viennent semblent de plus en plus importantes pour les palois en vue de ce maintien si désiré.
La venue de Dunkerque n’échappait pas à la règle, et les béarnais avaient une furieuse envie de décrocher une victoire et trois points qui auraient tant fait de bien dans les têtes des Jaunes et Bleus.

En l’absence d’Aaron Boupendza, suspendu suite à son carton rouge direct reçu lors de la journée précédente, David Vignes avait décidé de titulariser Mohamed Guilavogui aux côtés de Jonathan et Rivas et Dieudonné Gbaklé sur cette ligne d’attaque.

Pour le reste, c’était du grand classique, et on espérait que la solidité défensive serait au rendez-vous face à cette équipe nordiste.

Les palois démarrent fort

Bien décidés à ne pas laisser les visiteurs rentrer dans le match avant eux, les béarnais attaquaient fort cette 32ème journée du championnat : cependant, ils se rendaient vite compte que leurs adversaires du soir n’étaient pas là pour faire de la figuration, à l’image du premier gros choc entre Gbaklé et l’un des rouges nordistes dès la première minute.

Le coup franc qui suivait, tiré par Martin, était dégagé par l’arrière-garde dunkerquoise, mais le couvert était remis par Toussaint, mais son nouveau ballon finissait dans les gants de Ligali, le portier des visiteurs (2ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-8

Petite particularité du soir, on voyait les locaux jouer rapidement les coups francs, parfois bien placés : cela ne payait pas, mais les intentions étaient là.

Le premier corner était obtenu par Gbaklé, comme toujours virevoltant : le cuir arrivait sur la tête de Malaga, mais la défense adverse tenait bon et le danger était écarté, et Daubin préférait calmer le jeu en jouant vers son gardien (7ème).

Le jeu se durcit mais les palois restent sereins

Si de petites fautes venait un peu casser le rythme de cette rencontre, d’autres étaient plus virulentes, et Fachan côté Dunkerque obtenait les réprimandes de mr l’arbitre (8ème), qui allait avoir beaucoup de travail en ce vendredi soir.

Malgré cela, les palois tenaient bon dans leurs initiatives, et semblaient sereins, sortant les ballons dans leur surface avec une belle aisance sous la pression adverse.

Les nordistes se contentaient des miettes laissées par les locaux, et tentaient de contrer rapidement : seulement, ils étaient pris à chaque fois au piège du hors-jeu, comme Timite (3ème) ou le véloce Serin (12ème).

La première situation venait du côté de Gbaklé : contrôlant parfaitement un très bon centre de Bansais, il fixait son vis-à-vis, débordait et frappait dans la foulée, mais le ballon finissait sa course dans le petit filet de Ligali (15ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-6

Le réveil des dunkerquois

N’arrivant pas à forcer le verrou dunkerquois, les palois baissaient logiquement le pied après le quart d’heure de jeu, comme pour forcer leurs adversaires à sortir un peu pour essayer de se créer des espaces.

Malaga concédait un corner, mais une faute venait couper l’action nordiste (16ème), puis Toussaint coupait intelligemment la trajectoire d’une passe qui s’annonçait dangereuse (17ème).

Un nouveau corner était ajouté dans l’escarcelle dunkerquoise, mais sans être réellement dangereux (19ème), et Kraichi était rappelé à l’ordre par mr l’arbitre suite à une faute appuyée sur un adversaire (20ème).

Peut-être frustrés de ne pas conclure leur période de domination, les dunkerquois jouaient de plus en plus physique : Timite, l’attaquant des rouges, partait à la lutte avec Martin, qui défendait parfaitement.
Seulement, ce n’était pas du goût du dunkerquois, qui effectuait une balayette façon judoka sur le latéral palois : ce dernier retombait sur la tête, provoquant la bronca du public du Hameau.
L’affaire se terminait avec un carton jaune-orangé pour l’avant-centre visiteur, et un tour par la case soigneur pour Martin (21ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-5

Et le jeu dans tout ça ?

Après une concertation de mr l’arbitre avec les deux capitaines, demandant aux joueurs de se calmer, le jeu reprenait, mais le rythme était clairement retombé.

Beaucoup d’approximations, et pas de danger sur les buts des deux gardiens : la frappe d’un dunkerquois, après une passe interceptée, était la seule véritable situation dans ce match au faux-rythme (25ème).

Rivas, comme à son habitude, partait au combat dans les airs, mais était très souvent sanctionné : sur un coup franc concédé, le contre de Dunkerque arrivait jusqu’aux buts de Koné, mais la frappe de Serin donnait l’occasion au gardien palois de se détendre et de se dégourdir les jambes (31ème).

Kraichi faisait parler sa technique de passe par une superbe demi-volée en direction de Gbaklé, mais un tacle rouge coupait cette belle combinaison (33ème), et Malaga sortait par la suite un corner nordiste avec sérénité (34ème).

Daubin et Rivas essayaient de créer de l’incertitude dans la défense dunkerquoise, puis le cuir arrivait dans les pieds de Guilavogui, qui n’arrivait pas à toucher un partenaire après un centre (36ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-14

Beaucoup trop d’imprécisions

De nombreuses petites erreurs de transmission empêchaient les 22 acteurs de véritablement emballer la rencontre : Gbaklé, après une série de dribbles dont il a le secret (39ème), puis Bansais, sur un ballon aérien (40ème), ne trouvaient toujours pas de solutions pour battre le portier dunkerquois.

La grosse occasion côté visiteur était à mettre au crédit de Timite, qui récupérait un ballon de Serin, son compère de l’attaque, qui l’avait chipé dans les pieds de Daubin : malgré la vitesse de l’offensive, la frappe du rouge finissait dans les gants de Koné, toujours bien placé (41ème).

Les dernières minutes donnaient la part belle aux défenses de chaque côté : Bansais, Daubin ou Kraichi ne laissaient rien passer, et les derniers frissons étaient donnés par un coup franc des visiteurs, bien dégagé cependant par Toussaint (45ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-23

La mi-temps était sifflée dans la foulée, et on sentait que la première équipe qui marquerait remporterait la rencontre, au vu des difficultés offensives rencontrées.

Une grosse frayeur dès le retour des vestiaires

Les mots de David Vignes distillés lors du repos, et voici les bleus du soir revenir sur la pelouse, toujours aussi concentrés : seulement, dans le foot, tout peut aller très vite.

Et la catastrophe n’était pas loin d’arriver : Toussaint jouait un ballon en retrait vers son gardien, mais n’avait pas vu que Rocchi était en embuscade.
Ce dernier arrivait donc en face de Koné, mais la sortie et l’envergure du portier étaient telles que l’attaquant visiteur trouvait le moyen de frapper à côté (46ème) !

Passée cette énorme situation, les dunkerquois faisaient montre d’une grosse nervosité, et Fachant récoltait un carton jaune après une grosse faute sur Daubin (47ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-32

Mais le jeu des palois semblait quelque peu enrayé, et les ballons longs distillés ne donnaient malheureusement rien, souvent trop profonds ou mal dosés.

D’autant plus que les visiteurs serraient le jeu et enchaînaient les petites fautes, coupant le jeu et par conséquent le rythme : il fallait donc aux palois être très concentrés, comme Toussaint, qui s’était remis de sa mésaventure quelques secondes plus tôt, et qui défendait une fois de plus très proprement (53ème).

Des fautes et des défenses solides

Mise à part la tentative de bicyclette de Timite à l’entrée de la surface (55ème), le jeu se cantonnait essentiellement au milieu de terrain, et quand les attaquants palois ou dunkerquois se trouvaient en position intéressante, les défenses prenaient quasi-immédiatement le dessus.
Timite en faisait les frais après s’être frotté à Malaga, et restait quelques instants au sol.

Rivas arrivait à se mettre face au but après une bonne passe de Kraichi, mais sa frappe était malheureusement trop écrasée pour inquiéter Ligali (57ème), tandis que Gbaklé était touché dans la surface dunkerquoise après un bon mouvement avec Maisonneuve (58ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-9

Daubin arrivait à faire parler sa puissance et sa conduite de balle, et trouvait Martin sur le côté gauche : le centre du latéral trouvait Rivas, qui, après un très bon contrôle orienté, glissait juste avant de frapper, et touchait par conséquent le ballon de la main (59ème).

Nouveau carton jaune obtenu par les visiteurs : c’est Bruneel qui l’écopait, après avoir touché Rivas du coude au niveau du visage (61ème).

Le premier changement voyait Gbaklé, qui était touché depuis quelques minutes, sortir pour laisser entrer Anthony Sanchez (64ème).

Un semblant de rythme 

Les acteurs ayant de nouveau la tête au jeu après les nombreux arrêts, le football reprenait ses droits : un coup franc côté Dunkerque était dégagé par Malaga (65ème), et un corner obtenu par Martin qui, après avoir été joué à deux, trouvait la tête de Rivas, mais celui-ci n’arrivait pas à suffisamment l’appuyer (67ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-11

La belle action défensive était à mettre à l’actif de l’aérien Koné, qui effectuait une superbe tête plongeante pour dégager son camp après être venu à la rencontre d’un attaquant rouge (68ème).

Marc Fachan côté Dunkerquois avait lui aussi droit à sa petite biscotte, après une faute sur Guilavogui (70ème).

Le coach dunkerquois faisait entrer Grich à la place de Serin, pour redonner un peu d’allant à son attaque (71ème).

Le tournant de la rencontre… ou presque

Seulement quelques instants plus tard, ce qui s’apparentait comme un tournant de la rencontre survenait : Bruneel faisait une énième faute sur un palois, et écopait de son deuxième carton jaune, synonyme de carton rouge (72ème), avec en plus un bon coup franc à jouer pour les béarnais.

Forcément, les palois jouaient de suite un cran plus haut, et fournissaient une pression intense sur le but de Ligali : il manquait à Sanchez un peu de réussite pour pouvoir profiter d’une belle situation (75ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-29

Mais attention aux contres des dunkerquois, qui partaient à chaque fois à trois ou quatre : heureusement, la défense bleue était toujours très vigilante (76ème).

Sanchez obtenait également un carton jaune qui semblait sévère : après un tacle de son adversaire, il retombait sur lui, sans que cela semble volontaire.
Pas pour mr l’arbitre, qui lui décernait une biscotte (79ème).

Une fin de match paloise

Logiquement, la fatigue se faisait sentir de part et d’autre, et l’infériorité numérique dunkerquoise était de plus en plus difficile à gérer pour ceux-ci.

Un bon coup franc obtenu par Martin, dévié par Maisonneuve, passait devant le but, mais personne à la réception de ce bon ballon (82ème).

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-26

La deuxième changement côté Dunkerque donnait la sortie de Timite, très combattif, pour l’entrée de Boudaud (83ème).

Les béarnais assiégeaient donc le camp nordiste, mais ne trouvaient pas de faille dans cette solide défense, laissant l’opportunité de contres, mal gérés cependant (85ème).

Bien évidemment, voyant le temps défiler et sentant bien qu’un point du match nul serait un bon résultat pour eux, les visiteurs faisait tout pour que le chrono avance rapidement, en restant au sol après des contacts par exemple.

Les derniers instants donnaient bien l’impression que le match allait se terminer sur ce triste score de 0-0, ce qui était le cas, après les dernières intentions béarnaises et nordistes : mr l’arbitre clôturait les débats sur ce point du match nul, qui n’arrangeait au final personne.

27-04-2018-pau-fc-vs-usl-dunkerque-34

14èmes au classement, à égalité de points avec le premier relégable, le destin des hommes de David Vignes se trouve dans leurs pieds : deux clubs de la région parisienne se profilent à l’horizon, avec le déplacement à Créteil, déjà relégué, et la réception du Red Star, quasiment promu à l’échelon supérieur.

Il faudra donc faire le plein de points pour assurer ce maintien qui semble au final à la portée de palois méritants et combatifs, mais aussi logique au vu de la qualité du jeu produit par l’équipe de David Vignes.

Allez le Pau FC !

Prochain match du Pau FC : le vendredi 4 mai à l’US Créteil-Lusitanos
Prochain match à domicile : le vendredi 11 mai à 20h au stade du Hameau face au Red Star

Laisser un commentaire

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères