[Championnat – 30ème journée] Tout avait pourtant bien commencé…

S’éloigner de la zone rouge, faire le trou avec les poursuivants pour s’offrir une fin de championnat plus tranquille : l’objectif était le même depuis plusieurs rencontres, et les palois avaient relevé la tête en alignant une série de 2 victoires et un match nul, ce qui leur avait notamment permis de sortir du bas de tableau.

Mais rien n’est jamais fini dans ce championnat, et tout peut basculer d’un côté comme d’un autre à vitesse grand V, et il va falloir pour les palois encore cravacher dur pour assurer ce maintien qui tarde à venir, même si rien n’est alarmant non plus.

Grosse entame des palois

Déterminés à surfer sur la vague positive des derniers bons résultats, les béarnais, tout de bleu vêtus, attaquent la rencontre par le bon bout, et c’est le bouillant Boupendza qui démarre les hostilités, en récupérant un centre venu de la gauche, qu’il n’arrive malheureusement pas à cadrer (3ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-8

Même si la réplique venait du côté de Maxime Ras avec une frappe de l’intérieur du pied qui finissait sa course dans les gants de Koné (4ème), les béarnais semblaient être mieux entrés dans le match, et combinaient autant qu’ils le pouvaient, à l’image de de Kraichi et Boupendza (10ème).

La récompense de ce beau début de match arrivait en même temps qu’un coup franc obtenu à 25 mètres des buts ruthénois : la patte de Boupendza envoyait une frappe vicieuse, qui rebondissait juste devant le portier aveyronnais.
Gbaklé, qui avait bien suivi, poussait le ballon du bout du pied gauche, devançant toute la défense et ouvrant ainsi le score (1-0, 13ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-24

Tentant de réagir, les visiteurs s’essayaient à centrer (21ème), mais rien n’était au final dangereux pour cette défense bleue, bien en place, d’autant que tout le front de l’attaque semblait également bien en jambes côté locaux.

Une grosse frayeur et des occasions à la pelle

Junior Assoumou, qui faisait son retour sur le flanc droit de la défense paloise en lieu et place de Kévin Martin, faisait passer une belle frayeur aux supporters présents, en commettant une faute à la limite de la surface, et récoltait par la même un carton jaune (29ème).

Cela ne coupait pas les ardeurs paloises, bien au contraire : Rivas, comme toujours au combat, parvenait à obtenir un coup franc qui ressemblait furieusement à celui qui, quelques minutes plus tôt, avait permis aux béarnais d’ouvrir le score.
D’autant plus que le tireur était le même, à savoir Aaron Boupendza : changeant de côté, il envoyait une belle frappe qui frôlait la cage de Basilio, à droite de son poteau (33ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-20

Da Silva, côté Rodez, s’offrait également une belle opportunité, en étant à la réception d’un centre venu de la droite : devançant Koné, il plaçait sa tête au-dessus, au plus grand soulagement des palois (38ème).

Si les visiteurs semblaient mieux dans cette fin de mi-temps, les Pyrénéens en profitaient pour prendre les espaces en contre : Boupendza, lancé côté gauche, se présentait face à Basilio, mais croisait trop son tir.
Rivas, qui avait bien suivi, envoyait son intérieur du pied dans le petit filet, pour une action qui ressemblait à une situation de break, juste avant la mi-temps qui plus est (45ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-25

Le Pau FC cueilli à froid

On a coutume de dire qu’il faut être à son maximum de concentration lors des 5 minutes qui suivent le retour des vestiaires : les ruthénois en sont témoins, avec une reprise de mi-temps tambour battant.

S’offrant un corner, une situation de cafouillage survenait, et c’était Pujol qui réussissait à catapulter le ballon dans les filets, au milieu d’une forêt de jambes bleue (1-1, 47ème).

Le jeu devenait cependant plus haché, et les fautes s’enchaînaient : Pujol, le buteur côté visiteur, prenait un carton jaune après une faute sur Maisonneuve, qui faisait également son retour dans le 11 de David Vignes (50ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-9

Mais on le sait, les palois ne sont pas du genre à se morfondre après avoir pris un but : Rivas récoltait un nouveau coup franc, que se chargeait de botter Boupendza.
Envoyant un superbe ballon dans la surface, Kraichi manquait de le toucher, mais était de toute façon signalé hors-jeu (54ème).

Deux buts dont un refusé et un carton rouge

Un nouveau carton jaune côté Rodez, pour Mellot (61ème), ainsi que quelques sorties bien senties de Koné, et le match recommençait à s’emballer petit-à-petit, malgré les nombreuses fautes de part et d’autre.

Sur le coup franc obtenu par Gbaklé suite au carton jaune ruthénois, ce dernier adressait un superbe ballon pour Rivas, qui reprenait du droit : son but était malheureusement annulé pour une position de hors-jeu (61ème) !

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-36

Les bleus béarnais semblaient à ce moment du match au-dessus de leurs adversaires du soir, et Daubin, qui récupérait un bon ballon à 25m des buts adverses, ne se posait pas de questions et envoyait une belle frappe, qui obligeait le portier aveyronnais à dégager en corner (64ème).

Amadou Ciss remplaçait Kader Kraichi (65ème), et allait se mettre en évidence très rapidement : mais avant cela, les ruthénois repartaient à l’attaque, et Da Silva était trouvé côté droit.
Après un bon contrôle, il réussissait à déborder Bansais, et adressait un centre tendu dans la surface de Koné, et c’était le malheureux Kévin Malaga qui détournait le cuir dans ses propres filets (1-2, 66ème)

Si le coup du sort était terrible, l’addition allait s’alourdir à peine une minute plus tard, lorsqu’Amadou Ciss accrochait le pied de Gonzalez, qui allait relancer.
Mr l’arbitre n’hésitait pas une seconde et sortait le rouge pour l’attaquant palois, ce qui compliquait sérieusement la tâche de son équipe, alors menée 1-2 et réduite à 10 (67ème) !

Que faire alors pour les locaux, si ce n’est serrer les dents et repartir de l’avant ? 

Et la révolte était sonnée par le bloc palois, qui, comme souvent dans ces situations, se resserrait et devenait plus solidaire que jamais : après une bonne séquence emmenée par le duo Boupendza – Gbaklé, Maisonneuve héritait d’un ballon à 25 bons mètres de la cage de Basilio.
Sa frappe, tendue, était légèrement déviée et finissait de très peu à côté des bois du portier aveyronnais, qui semblait battu (72ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-31

Sur le corner qui suivait, Malaga plaçait sa tête, mais le cuir fuyait le cadre, et le palois ne trouvait pas la solution pour faire revenir son équipe dans le match.

Une sorte de récompense venait embellir la fin de la rencontre, lorsque Daubin débordait côté gauche de la surface : fauché par Mellot, ce dernier prenait un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion (75ème) !

Le coup franc qui suivait était donc intéressant, tout comme la combinaison entre Boupendza et Gbaklé : le premier mettait un petit ballon en retrait vers son compère, mais la frappe de ce dernier s’envolait dans les tribunes du Hameau (76ème).

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-30

La valse des changements casse le rythme

C’était donc le moment des changements pour les coachs : celui de Rodez tirait le premier, faisant sortir Da Silva, son capitaine, en lieu et place de Coupin (81ème).

David Vignes, voulant dynamiser son côté, faisait sortir Junior Assoumou pour laisser rentrer Kévin Martin, au profil plus offensif (81ème).

Pour finir les entrées côté palois, Damon Bansais sortait pour laisser entrer Mohamed Guilavogui : un changement qui semblait logique, avec l’envie pour le coach béarnais de pousser pour essayer d’égaliser (84ème).

Les palois poussaient donc pour essayer d’arracher ce petit but, et obtenaient quelques bons corners intéressant, mais la défense visiteuse était infranchissable, même sous pression.

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-32

Nouveau changement côté ruthénois, et Ayari entrait pour les dernières minutes, à la place de Ras (86ème).

Ces changements, effectués de manière très tactique par l’entraîneur aveyronnais, coupait cette fin de match, et ne permettait pas aux palois de pousser comme ils auraient pu le faire : Boupendza, au tempérament brûlant, passait sa frustration sur l’un de ses adversaires et récoltait un carton jaune (87ème).

Les palois jettent leurs dernières forces dans la bataille

Les béarnais tentaient bien évidemment le tout pour le tout, s’exposant aux contres de leurs adversaires, mais ceux-ci étaient trop imprécis pour finir les coups.

La balle de match arrivait à la 89ème minute, lorsque Toussaint trouvait Martin d’une superbe transversale vers la droite : le centre du latéral arrivait sur la tête de Boupendza, qui malheureusement n’arrivait pas à suffisamment rabattre son coup de casque pour égaliser (89ème) !

13-04-2018-paufc-vs-rodez-aveyron-17

Le dernier changement pour Rodez était effectué 2 minutes plus tard, comme pour une fois de plus couper les jambes paloises, et Ramon prenait la place de Gonzalez (91ème).

Les derniers frissons pour le public palois venaient avec un très bon centre de Maisonneuve, qui prenait Guilavogui par surprise, et celui-ci n’arrivait pas à contrôler le cuir, pourtant en bonne position (92ème).

C’est donc sur ce score de 1-2 que mr l’arbitre ordonnait la fin des débats, laissant des palois déçus et frustrés de ce résultats, eux qui au final avaient plutôt dominé cette rencontre.

La rencontre contre l’US Boulogne vendredi prochain s’annonce donc comme décisive pour l’avenir des béarnais, qui vont lutter jusqu’au bout pour garder leur place dans ce championnat si serré.

Mais les hommes de David Vignes vont se battre jusqu’au bout, et ne lâcheront absolument rien en vue de cet objectif : allez le Pau FC !

Prochain match : US Boulogne – Pau FC le vendredi 20 avril à 20h
Prochain match au Hameau : Pau FC – USL Dunkerque le vendredi 27 avril à 20h.

Laisser un commentaire

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères