[Championnat – 27ème journée] Elle fait du bien celle-là !

Invaincus depuis 11 matchs toutes compétitions confondues, 1/2 finaliste de la Coupe de France et solidement accroché dans la partie haute du classement : les Herbiers faisaient figure d’ogre face à des palois en crise de confiance depuis quelques temps déjà, et qui peinaient à repartir en 2018.

Pourtant, paradoxalement, une équipe blessée, à la limite de craquer mentalement, n’est jamais aussi forte, et réalise souvent ses meilleurs matchs au pied du mur.

Les béarnais arrivaient dans cette position, à la fois inconfortable au vu du classement, mais où ils n’avaient rien à perdre au vu de la forme de leur adversaire du soir.

Pour cette rencontre, la deuxième en quatre jours seulement, David Vignes mettait en place une équipe qui ressemblait furieusement à celle qui marchait sur l’eau avant la trêve hivernale : Paul Maisonneuve, de retour de blessure, faisait son retour dans le 11 de départ, tout comme Aaron Boupendza, qui avait fini de purger ses deux matchs de suspension.

02-03-2018-pau-fc-vs-stade-levallois-mfc-25

Une bonne entame défensive des palois

Et dès le départ, l’équilibre de ces 11 joueurs béarnais se faisait sentir : évoluant hauts, comme à leur habitude, les bleus d’un soir défendaient en bloc, et explosaient vers l’avant avec les flèche Gbaklé, Sanchez ou Boupendza.

La première alerte venait néanmoins du côté des Herbiers, qui obtenaient un coup franc à la gauche des cages de Koné, mais Boupendza obtenait la faute, après avoir dégagé de la tête (2ème).

Malaga tentait de pousser son équipe dans le camp des rouges vendéens, mais la pression revenait vite : il fallait des petites fautes des locaux pour que la pression s’atténue, comme sur Gbaklé notamment (6ème).

La première frappe du match était à mettre au crédit des herbretais : Dabasse essayait de tromper la vigilance du portier palois, sans succès (7ème).

Les Vendéens démarraient donc la rencontre en étant pressants, mais ne semblaient pas inquiéter pour autant l’arrière-garde béarnaise, même avec deux corners consécutifs (8ème, 9ème), et malgré une petite alerte, où la tête d’un rouge n’était pas cadrée.

La réaction des palois 

Ayant absorbé cette première vague de pression, les palois pointaient le bout de leur nez, par l’intermédiaire de Boupendza, qui envoyait une frappe puissante et vicieuse, que Pichot, le portier herbretais, sortait des deux poings (10ème).

Les contres palois se mettaient en place, mais ils manquaient un peu de précision pour pouvoir être réellement dangereux (12ème, 14ème).

Et forcément, les palois prenant à leur compte le jeu, ils laissaient des espaces pour leurs adversaires, mais Koné effectuait une très bonne sortie au devant de Dabasse (16ème).

02-02-2018-pau-fc-vs-marseille-consolat-25

Les combinaisons côté palois se multipliaient, manquant de faire mouche : Daubin jouait pour Rivas, qui frappait en première intention. Gbaklé, en embuscade, centrait alors vers Boupendza, et l’attaquant ne se posait pas de question, frappant lui aussi : la balle était déviée par le gardien adverse en corner (19ème).

Celui-ci était frappé idéalement par Sanchez, et Rivas arrivait à placer sa tête qui passait d’un cheveu à côté des buts vendéens (20ème) !

Les palois dominent 

Essayant de repartir, les herbretais se heurtaient à un bloc bien agressif de leurs adversaires, qui coupaient les relances intelligemment, par le biais de Maisonneuve, Daubin ou Martin.

Et pendant ce temps-là, les attaquants bleus, abreuvés de ballons, essayaient de déstabiliser la défense rouge, Sanchez (23ème) ou Gbaklé (24ème) faisaient des misères à leurs vis-à-vis sur les côtés.

Un énorme pressing se mettait en place côté palois, et Daubin manquait de peu de pouvoir servir Boupendza (27ème), même si un corner était en suite récolté, toujours après une pression intense des visiteurs (30ème).

02-03-2018-pau-fc-vs-stade-levallois-mfc-23

Sur celui-ci, Sanchez, tirant parfaitement ces coups de pieds arrêtés, trouvait la tête de Boupendza, mais il n’arrivait pas à rabattre ce ballon vers les cages de Pichot, étant en extension au moment de sa frappe (31ème).

La partie s’emballe

Gbaklé restait au sol après un contact (32ème), et une très bonne opportunité arrivait quelques secondes plus tard : Rivas récupérait un ballon dans la surface, mais n’arrivait pas à se l’emmener.
Boupendza héritait de cette balle, dribblait un premier adversaire, mais était repris au dernier moment par un gros retour vendéen (33ème) !

Dans la continuité, les herbretais partaient à l’assaut du but palois, et Daubin faisait une faute (il récoltera un carton jaune par la suite), et Gboho centrait très dangereusement dans la surface de Koné, mais personne pour couper, heureusement (34ème) !

La réponse des visiteurs arrivait peu après : Boupendza transmettait à Gbaklé sur le côté gauche, qui n’arrivait pas à déborder.
Cependant, Martin était là pour centrer : il touchait un coéquipier, mais le cuir arrivait tranquillement dans les gants de Pichot, bien placé (36ème).

12-01-2018-pau-fc-vs-lyon-37

Sur la relance, un coup franc était sifflé contre les bleus palois : joué rapidement sur Gboho, celui-ci centrait fort, mais la frappe de l’un de ses partenaires filait largement à côté des buts de Koné (37ème).

Enfin, pour finir cette période un peu folle, Rivas essayait de piquer un petit ballon vers Boupendza, mais c’était bien dégagé de la tête par l’un des herbretais (38ème).

Le rythme retombe, les imprécisions reviennent

Quelques imprécisions faisaient leur apparition à l’approche des 5 dernières minutes de cette mi-temps, où la bagarre s’intensifiait au milieu du terrain : les Herbiers obtenaient un corner, mais il était bien trop long pour inquiéter la défense paloise (41ème).

Bansais faisait une belle frayeur à sa défense, en revenant comme une balle pour dégager un ballon dans sa surface : le prenant du tibia, il envoyait un tir vers son propre but, qui passait heureusement à côté des cages de Koné, qui était resté scotché sur sa ligne (43ème) !

Boupendza avait un ballon d’ouverture du score en or juste avant la mi-temps : Gbaklé, parti de son milieu de terrain, fixait la défense et glissait un petit ballon à l’attaquant gabonais, qui frappait en force côté gauche de la cage de Pichot.
Le ballon, dévié par le portier des Herbiers, lui revenait dessus, mais il n’arrivait pas à cadrer du pied droit (44ème) !

02-02-2018-pau-fc-vs-marseille-consolat-14

Deux derniers corners suite à des bonnes interventions de Toussaint puis de Koné, et l’homme en noir sifflait la mi-temps, sur ce score de 0-0, dans un match plaisant et aux nombreuses situations chaudes.

Les palois semblaient en jambes, et pas forcément touchés de leur match perdu 4 jours avant sur la pelouse de Cholet.

Les Herbiers repartent fort

Les mots du coach vendéen avaient dû être forts, car son équipe revenait sur la pelouse avec de l’envie, poussant vers les buts du portier béarnais.

Et cela chauffait rapidement : Rocheteau était trouvé en retrait dans la surface des bleus, mais sa frappe était déviée en corner par un superbe retour de l’arrière-garde des visiteurs, préservant ainsi ce score de 0-0 (47ème) !

Le corner ne donnait rien, et les palois décidaient de mettre le pied sur le ballon pour calmer les ardeurs offensives de leurs adversaires.

02-03-2018-pau-fc-vs-stade-levallois-mfc-53

Boupendza, suite à un contact avec un rouge, restait un long moment au sol, et semblait touché à la cheville : il finissait par se relever, non sans mal (49ème).

C’était ensuite au tour de Daubin de rester au sol, se tordant de douleur : on espérait que ce ne soit pas trop grave du côté du staff palois, mais le milieu se relevait lui aussi, boîtant malgré tout (51ème).

Une grosse occasion pour les locaux arrivaient peu de temps après : Gboho centrait sur le côté droit, mais Malaga faisait le boulot et dégageait.
Mais pas assez loin pour que les palois repartent à l’attaque : Marie récupérait le ballon et envoyait une mine en direction de buts de Koné, mais le cuir passait de peu à côté (52ème) !

Le but qui change tout 

Après un retour tonitruant des Herbiers sur leur pelouse, les palois allaient porter le coup de grâce : Gbaklé obtenait une petite faute, bien placée, dans l’axe du but de Pichot, à 25 mètres.
Mais Boupendza décidait de jouer rapidement avec son compère, qui décalait Martin sur la gauche : le centre de celui-ci était contré, mais revenait vers Rivas, qui jouait parfaitement vers Gbaklé, seul côté droit, qui ajustait le gardien herbretais d’un petit intérieur du gauche tout en finesse !
Ça faisait 1-0 pour les palois, qui étaient récompensés de leurs efforts, et qui mettaient fin à une longue disette devant les buts adverses (56ème) !

26-01-2018-pau-fc-vs-creteil-lusitanos-36

Dans la foulée, Maisonneuve faisait parler son expérience, coupant les trajectoires des ballons herbretais, et subissait une faute : Flochon, l’auteur de celle-ci, récoltait un carton jaune (58ème).

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les palois, gonflés par ce but, repartaient à l’attaque : il en fallait de peu que Boupendza, toujours dans les bons coups, ne trompe une deuxième fois le portier vendéen.
Après un centre à ras de terre, Rivas récupérait le ballon, et transmettait encore une fois tout en finesse vers l’attaquant gabonais, mais sa frappe du droit passait à quelques millimètres du montant des Herbiers (58ème) !

Les Herbiers ont pris un coup sur la tête

Essayant de repartir au combat, les Herbiers enchaînaient les mauvaises passes ou les choix erronés, faisant le bonheur de palois très solides.

Cependant, il en fallait peu pour que ces dernières n’égalisent : Boupendza jouait une transversale vers Martin, mais un peu trop forte et dans son dos.
Le latéral faisait l’effort, et sauvait la touche, mais Gboho cueillait ce ballon et fonçait sur le côté droit pour centrer vers Rocheteau, seul aux 6 mètres.
Heureusement, Koné sortait ce ballon brûlant en déviant du poing, préservant ainsi ses cages inviolées (63ème).

02-02-2018-pau-fc-vs-marseille-consolat-3

Le ballet des changements pour redonner de la fraîcheur

Le premier changement était à mettre à l’actif des Herbiers : David sortait, et Bongongui faisait son entrée (64ème).

Plus en jambes et voulant égaliser, les vendéens multipliaient les centres, mais Koné était parfaitement dans son match et captait tout ce qui passait à sa portée (65ème).

Afin de redonner un coup de boost à son équipe, David Vignes faisait entrer Kraichi à la place de Sanchez, pour solidifier ce milieu de terrain, qui allait devenir un enjeu majeur en cette fin de match (67ème).

Une nouvelle occasion venait faire passer un frisson dans l’équipe paloise : un corner des Herbiers était frappé au 2nd poteau, mais un petit centre vicieux obligeait Koné à faire une claquette et à remettre ce ballon en jeu.
Heureusement, Bansais, bien placé, dégageait cette balle en catastrophe, preuve de la solidarité sans faille de béarnais plus déterminés que jamais à ramener ce bon résultat dans les Pyrénées-Atlantique (69ème) !

26-01-2018-pau-fc-vs-creteil-lusitanos-10

Une grosse bataille au milieu du terrain

Kraichi faisait parler sa science du jeu, essayant de conserver un maximum le ballon pour faire remonter son équipe, afin de jouer plus haut et ainsi éviter les contres rapides des herbretais.

Alors que Gbaklé restait au sol, Kraichi et Rivas jouaient un bon ballon, mais le milieu de terrain n’arrivait pas à conclure le mouvement d’une frappe : mr l’arbitre revenait ensuite prendre des nouvelles de l’ailier palois (74ème).

Sûrement un peu frustrés face à ce bloc compact béarnais, Pagerie faisait une belle faute sur Maisonneuve, qui avait effectué une nouvelle intervention de classe, et récoltait un carton jaune (76ème).

02-02-2018-pau-fc-vs-marseille-consolat-37

Une fin de match hachée 

Beaucoup de petites fautes de part et d’autre venaient émailler cette fin de rencontre, ce qui faisait bien évidemment les affaires des pyrénéens.

Koné en faisait une après avoir relâché un ballon, en sortant de sa surface pour essayer de dégager le cuir, mais son tacle amenait une faute très bien placée et un carton jaune (79ème).

Le jeu s’arrêtait car Aaron Boupendza, auteur d’un bon match, restait au sol après un choc avec l’un de ses adversaires : il ne bougeait plus, et le staff palois le mettait même en PLS, ce qui ne rassurait personne il faut dire (81ème) !

Il était remplacé dans la foulée par Louis Bury, afin de bétonner ce résultat idéal pour les palois (82ème).
Les Herbiers effectuaient également un changement, et Dabasse laissait sa place à Romil pour ces 10 dernières minutes.

Retour au jeu : le coup franc herbretais était donc frappé, mais heureusement il finissait sa course bien au-dessus des buts de Koné (83ème) !

Un gros pressing des Herbiers

La fin de match ressemblait à une longue attaque-défense : les palois subissaient un gros pressing de leurs adversaires, et n’arrivaient pas à s’en dépêtrer, perdant le ballon rapidement.

02-02-2018-pau-fc-vs-marseille-consolat-13

Le dernier changement opéré par David Vignes voyait Amadou Ciss entrer en lieu et place du buteur, Dieudonné Gbaklé (87ème).

Et comme depuis le début des remplacements, les Herbiers répondaient immédiatement en envoyant Dequaire sur la pelouse à la place de Flochon (87ème).

Les dernières minutes semblaient longues pour des palois qui ne lâchaient cependant rien : Daubin, Toussaint et toute l’équipe béarnaise luttaient pour préserver ce score.

Le temps additionnel de 5 minutes, logique au vu de tous les arrêts de jeu, commençait avec un corner obtenu par les vendéens : il était dégagé par les bleus, et Martin obtenait une petite faute (91ème).

Koné essayait de trouver Rivas sur un dégagement long, mais l’attaquant n’arrivait pas à en faire bon usage, il est vrai serré de près par la défense rouge, et isolé après la sortie de ses compères Gbaklé et Boupendza (92ème).

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-14

Ciss obtenait une faute, pendant que Rivas en faisait une : la fin de match était tendue, et d’autant plus hachée.

Malaga jouait également de tout son physique pour porter le ballon dans le camp herbretais, mais cela ne suffisait pas : suite à un centre des rouges, Koné le claquait, et Martin faisait une petite faute à la droite de sa surface, offrant le coup franc de la dernière chance aux vendéens (94ème).

Sur celui-ci, Pichot, le gardien herbretais, montait même dans la surface pour apporter le surnombre : mais le ballon était dégagé par Maisonneuve, qui obtenait même une faute (95ème).

D’autant plus que mr l’arbitre sifflait la fin de ce match, qui offrait donc aux bleus béarnais une victoire précieuse qui leur faisait un bien fou, et qui les faisaient sortir de cette affreuse 15ème place.

Désormais 12ème au classement, les palois pourront certainement s’appuyer sur ce match afin d’enfin enchaîner, on l’espère, une série qui les fuit depuis trop longtemps déjà.

Rendez-vous donc samedi 31 mars à 18h30 au Hameau avec la réception de l’US Concarneau.

Prochain match à domicile du Pau FC : le samedi 31 mars à 18h30 au stade du Hameau.

Allez le Pau FC !

Laisser un commentaire

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères