[Championnat – 26ème journée] Quand ça ne veut pas…

Ce match sentait la poudre, entre des palois en crise de confiance, et une équipe de Chambly qui voulait retrouver le chemin de la victoire avant leur fameuse échéance de la 1/2 finale de la Coupe de France.

Avec plusieurs suspendus ou blessés, le Pau FC se présentait au Hameau avec une composition fortement changée, avec notamment Junior Assoumou et Lucas Toussaint au milieu du terrain, qui remplaçaient Paul Maisonneuve et Quentin Daubin.

La ligne offensive était également chamboulée par David Vignes, avec Dieudonné Gbaklé et Mohamed Guilavogui qui entouraient Jonathan Rivas, sans Aaron Boupendza, suspendu également.

Une première partie de mi-temps fermée

Ne voulant pas se laisser marcher sur les pieds, les palois attaquaient fort ce match, et mettaient le pied sur le ballon, essayant de forcer le verrou camblysien pour marquer rapidement, ce qui avait fait leur force dans la première partie de saison.

Toussaint pour Kraichi (3ème), une petite passe de Crillon (4ème), Rivas sur un ballon en profondeur (6ème) ou Gbaklé dans la profondeur (9ème) essayaient de se rapprocher du but de Pontdeme, sans succès malheureusement.

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-34

Au milieu, c’était une guerre des tranchées, à laquelle aucune des deux équipes ne lassait sa part au chien, à l’image d’un tacle rugueux d’Henry sur Malaga (6ème), ou d’un joueur visiteur qui restait au sol (9ème).

Chambly se réveille

Il fallait attendre la 10ème minute pour voir le premier mouvement d’envergure côté Chambly, lorsque Koné dégageait du poing un centre très haut : le ballon retombait dans les pieds des noirs et bleus, mais la frappe qui suivait était déviée en corner.

Cela laissait augurer une période de domination côté camblysien, car une relance dans l’axe côté palois donnait lieu à une nouvelle frappe, cette fois de Doucouré, l’immense attaquant oisien : vigilant, Koné ne prenait pas de risque et déviait en corner (12ème).

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-2

Si le coup de pied de coin ouvrait la porte à une contre-attaque de Gbaklé, le feu-follet palois, il était proprement taclé par un bon retour camblysien : dans la foulée, un des visiteurs centrait pour Doucouré, qui, pourtant en excellente position, ratait totalement sa frappe, heureusement pour les béarnais (13ème).

Côté locaux, des tentatives de combinaison entre la ligne offensive, mais le ballon était à chaque fois perdu rapidement, sans avoir pu se positionner pour une frappe ou un bon centre.

Le match s’équilibre à nouveau

Un coup de chaleur arrivait dans la défense visiteuse, avec un superbe centre de Bansais, bien lancé par Rivas côté droit, qui trouvait la tête de Guilavogui. Mais le ballon, qui tombait en feuille morte, était claqué de fort belle manière par Pontdeme, très chaud (17ème) !

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-12

La réponse de Chambly ne se faisait pas attendre, un nouveau centre venait mettre Koné à contribution, mais le ballon rebondissait alors que le portier était au sol, heureusement Kraichi était là pour relancer proprement, et amorcer un contre qui ne donnait rien (18ème).

Gbaklé, très en jambes comme à son habitude, faisait un déboulé dont il a le secret, se mettant en position de frappe à l’entrée de la surface, mais une motte de terre lui faisait complètement rater sa frappe, et donnait l’occasion aux Oisiens de lancer une offensive vers la cage paloise (20ème).

Et c’était alors une nouvelle situation chaude pour Koné, qui sortait loin de ses buts pour empêcher l’attaquant camblysien de marquer : heureusement, la passe de ce dernier vers l’un de ses partenaires était également bien contrée par le retour palois (20ème).

Une bonne période paloise

Les palois semblaient retrouver de l’allant, et Gbaklé, encore lui, arrivait à centrer après une bonne passe de Toussaint : malheureusement, son centre rentrant passait devant le but, et était dévié du bout du pied par un défenseur de Chambly, le ballon passant à quelques centimètres du but de Pontdeme (25ème) !

Le corner, pourtant bien frappé, était dégagé de la tête par la défense visiteuse, mais pas pour longtemps : Crillon centrait à nouveau, et le cuir revenait dans les pieds de Kraichi, qui envoyait une lourde frappe tendue, encore une fois touchée par un défenseur, alors qu’elle semblait être gagnante (26ème).

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-47

Loin d’être désabusés par ce manque de réalisme, les béarnais continuaient leur travail de sape, et Gbaklé obtenait un nouveau coup franc, joué vite par Kraichi vers Bansais : le centre de ce dernier dans la surface ne donnait rien, mais permettait aux palois de rester dans le camp adverse et de pousser pour ouvrir le score (27ème).

Bury contenait bien une offensive camblysienne (29ème), et on arrivait dans le dernier 1/4 d’heure de cette mi-temps, au rythme plutôt soutenu.

Chambly ouvre le score sans trembler

Mais on le sait, dans le foot, il faut savoir être réaliste pour espérer gagner : c’est ce que Chambly prouvait à la 32ème minute.
Bien que mis sous pression, l’équipe oisienne ouvrait le score par Doucouré, seul aux 6 mètres pour reprendre un centre parfait d’un de ses coéquipiers du plat du pied, ne laissant aucune chance à Koné.
Cruel pour les palois, qui n’avaient pas vraiment mérité ce but un peu contre le cours du jeu il est vrai (32ème, 0-1).

Loin de se laisser abattre, les jaunes repartaient à 100 à l’heure vers le but de leurs adversaires, et Gbaklé obtenait et tirait un coup franc quasi-parfaitement dans la boîte, mais Bury était un poil trop court pour toucher ce ballon chaud dans la surface des visiteurs (33ème) !

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-4

Deux minutes plus tard, bis repetita : Rivas gagnait un coup franc après un duel aérien où il était touché à la tête.
Gbaklé centrait encore une fois à la limite de la perfection, et si Bury touchait cette fois-ci le ballon, sa tête n’était malheureusement pas cadrée pour inquiéter le portier de Chambly (36ème).

A peine une minute plus tard, c’était au tour de Bansais de centrer vers Guilavogui, après un combat de Rivas, mais la tête de ce dernier ne trouvait pas le cadre (37ème).

Gbaklé donnait le tournis à ses défenseurs, et se mettait dans le sens du but, mais sa petite passe vers Guilavogui n’était pas assez précise pour lui permettre de frapper (39ème).

Chambly plie mais ne rompt pas

Plutôt solides face aux incursions paloises dans leur camp, les Camblysiens se contentaient de défendre et d’essayer de trouver leurs attaquants par des passes rapides, mais la défense paloise contenait bien ces assauts (38ème, 40ème, 42ème), notamment par Bury.

Le combat au milieu reprenait de plus belle, mais Chambly réussissait à obtenir un corner en toute fin de période : mal tiré et dégagé par les jaunes, l’arbitre sifflait la mi-temps sur ce score de 0-1 pour les visiteurs.

Un retour des vestiaires presque réussi pour les palois

Les mots de David Vignes à la mi-temps ayant fait leur effet, les palois revenaient avec la rage, voulant à tout prix égaliser rapidement pour se rendre le match plus facile.

Rivas vers Guilavogui (47ème), Crillon qui centrait vers Rivas qui ne cadrait pas sa tête (48ème) ou un hors jeu de ce même Guilavogui (49ème) : ces actions laissaient espérer une issue heureuse pour des pyrénéens au cœur énorme.

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-18

Malheureusement, la récompense ne venait pas pour des béarnais entreprenants, et les Camblysiens revenaient dans la partie en obtenant un corner, suite à un tacle glissé de Crillon, en forme pour son retour en tant que titulaire (50ème).

Sur le contre après le dégagement de la défense jaune, Rivas faisait une mini-faute presque inexistante qui venait couper une très bonne situation qui s’annonçait (51ème) !

Les visiteurs resserrent les boulons… et les palois perdent le fil

Passées ces 10 minutes intenses de la part des palois, les Oisiens remettaient le pied sur le ballon, et faisaient parler leur science du jeu, à l’image des petites fautes récoltées pour casser le rythme qu’essayaient d’imposer les béarnais (52ème).

D’autant plus qu’ils étaient aidés par les petites imprécisions de leurs adversaires, qui semblaient perdre un peu les pédales dans ce match, à l’image de la mésentente entre Toussaint et Rivas, qui faisaient chacun un appel sans qu’aucun des deux ne donne le ballon à l’autre (54ème).

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-41

Néanmoins, la hargne des jaunes faisait plaisir à voir, et Crillon obtenait un coup franc suite à une récupération : Kraichi s’emparait de la balle, retrouvait le premier cité, qui glissait le cuir à Gbaklé, et son centre, un peu long, arrivait de nouveau dans les pieds de Guilavogui, qui voyait sa tentative de débordement réduite à néant par la défense de Chambly (58ème).

Le rythme repart à la hausse

Les joueurs semblaient retrouver un second souffle, et le ballon partait d’une surface à une autre, où chacun s’employait à couper les trajectoires des passes souvent bien senties, d’un côté comme un autre, comme Bury par deux fois (61ème, 65ème), pendant que son compère de la défense Crillon ajustait un bon centre, qui ne trouvait malheureusement pas preneur (64ème).

Les deux premiers changements opérés par David Vignes voyaient Guilavogui et Assoumous sortir pour laisser place à Sanchez et Ciss : la vivacité et la technique en plus d’un coup de fraîcheur pour finir ce match, telle était la tactique du coach palois (66ème).

Les changements portent leurs fruits

Les effets ne se faisaient pas attendre : Ciss entrait directement dans le vif du sujet et centrait vers Gbaklé, mais la déviation de celui-ci ne trouvait personne, laissant la possibilité aux visiteurs de lancer un contre.

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-11
Toussaint, bien placé, coupait la trajectoire et donnait de la sérénité à son équipe (67ème).

Koné, après avoir récupéré un ballon sur une passe trop longue, envoyait le cuir vers l’avant et Ciss héritait du ballon : le transmettant à Toussaint, celui-ci essayait de frapper, mais le ballon s’envolait, au grand dam des supporters présents (69ème).

Rivas et Kraichi combinaient quelques instants plus tard, le premier mettant un petit ballon pour le second, mais la frappe du milieu de terrain n’était pas cadrée, et passait encore une fois à côté des buts du portier camblysiens (71ème).

Une fin de match totalement paloise

Chambly jouait gros en cette fin de match, et arrivait à piéger les palois en hors jeu, alors que les situations semblaient très intéressantes : Sanchez (73ème) ou Crillon (75ème) faisaient les frais de cette tactique risquée mais payante.

Le premier changement opéré par le coach oisien arrivait à la 75ème : Soubervie laissait sa place à Popelard, pour redonner un peu d’allant à cette équipe camblysienne.

Un nouveau coup franc botté par Gbaklé, qui trouvait les grands gabarits de Chambly dans la surface (77ème), mais les palois était de plus en plus pressants, et ne laissaient plus respirer leurs adversaires, ce qui laissait augurer d’une fin de match à suspens au Hameau.

Pontdeme et sa défense héroïques

Continuant leur pressing, les béarnais se jetaient à corps perdus dans la bataille, et obtenaient de grosses occasions de revenir au score, par l’intermédiaire de Rivas, qui héritait d’un bon ballon suite à un rush de l’infatigable Gbaklé, bien relayé par Sanchez, mais qui voyait sa frappe contrée (79ème).

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-19

Crillon obtenait un nouveau corner (80ème), et une nouvelle énorme situation pour les pyrénéens, avec une petite remise de Rivas pour Kraichi, qui voyait son tir dévié en coup de pied de coin dans la forêt de jambes camblysienne (81ème).

Lancé comme un frelon en direction du but de Pontdeme, Ciss faisait parler toute son aisance balle au pied, et envoyait une marmite en direction des buts du portier oisien : la parade était sublime, tout comme la tentative de son vis-à-vis (82ème).

Deux minutes plus tard, la balle de match était là, au bout du pied des palois : Gbaklé, après avoir fait la différence côté gauche, ajustait un centre parfait vers Rivas, idéalement placé seul face au but vide.
Mais sa reprise du plat du pied finissait par miracle dans les gants de Pontdeme, tout heureux de ne pas voir ce ballon finir au fond de ses filets (84ème) !

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-49

Dans la foulée, Chambly effectuait un deuxième changement, et Doucouré laissait sa place à Loriot pour les dernières minutes de cette rencotre (85ème).

Une fin de match à suspense

Les visiteurs, complètement sous l’eau et sauvés par un gardien en état de grâce, ne se posaient plus de questions, et envoyaient les ballons qui leur revenaient dans les pieds le plus loin possible.

Kraichi récupérait l’un de ces cuirs, et arrivait à centrer vers Ciss, mais la tête de ce dernier était détournée en corner : malheureusement, il était plutôt mal frappé contrairement à tous les précédents (86ème).

Cela n’empêchait pas les jaunes de revenir inlassablement vers le but camblysien, et Rivas, toujours au combat, obtenait un coup franc très dangereux plein axe, à 17-18 mètres des cages visiteuses (87ème).

Kraichi s’en chargeait, mais sa frappe finissait dans le mur noir et bleu : qu’à cela ne tienne, ce dernier tirait de nouveau dans la surface, mais la chance ne voulait pas sourire, et une faute était même sifflée contre les palois (88ème).

Le dernier changement opéré par le coach de Chambly arrivait à la 90ème minute, comme pour plier la boutique et casser le rythme donné par les béarnais : Montiel cédait sa place à Keyta pour les derniers instants.

16-03-2018-pau-fc-vs-chambly-57

Les dernières forces paloises jetées dans la bataille, et un dernier coup franc de Gbaklé dans la surface qui ne donnait rien, si ce n’est une faute d’un jaune (92ème), et mr l’arbitre sifflait la fin du match, sur ce score immérité, il faut bien le dire, de 0-1 pour les visiteurs.

La frustration était bien évidemment de mise, pour les joueurs comme pour les supporters, mais la fin de match et les nombreuses occasions paloises laissent entrevoir un petit espoir de sortir de cette zone rouge dans laquelle les béarnais sont plongés depuis vendredi soir.

Mais pas le temps de gamberger : il va falloir remettre le bleu de chauffe dès mardi à Cholet, pour le match en retard comptant pour la 19ème journée, avant d’aller affronter chez lui l’autre demi-finaliste de la Coupe de France, les Herbiers.

Les palois auront besoin de votre soutien pour repartir de l’avant, et ils sauront tout donner pour retrouver le chemin de la victoire qui les fuit depuis trop longtemps !

Allez le Pau FC !

Prochain match de Pau : le 20 mars à 20h à Cholet (match en retard)
Match suivant : le 23 mars à 20h aux Herbiers
Prochain match à domicile : le samedi 31 mars à 18h30 au Hameau contre l’US Concarneau

Laisser un commentaire

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères