Au coeur de la formation avec Grégory Tisné

Cette semaine dans la rubrique « Au cœur de la formation » nous sommes allés à la rencontre de Grégory Tisné éducateur des U14. Dans cet entretien il nous raconte son parcours, sa relation avec les jeunes…

Bonjour Grégory, peux-tu nous raconter ton parcours et pourquoi tu as choisi de devenir éducateur ?

Je suis arrivé au club en 14 ans fédéraux en 2006, j’ai ensuite évolué sur l’ensemble des catégories jeunes avant de me reconvertir en éducateur. D’abord lancé dans ce rôle par Sahid Dahbi sur la catégorie U11, j’ai continué à apprendre et me former grâce à Rafa Macias sur les U16.
Educateur depuis 6 ans, je suis en charge cette année de l’équipe U14.

Le foot m’a énormément apporté, que ce soit dans ma manière de vivre, ma façon d’être ou même grâce aux gens que j’ai pu y rencontrer. Je pense me sentir redevable de rendre une partie de ce que le football m’a donné, c’est surement l’une des raisons pour lesquelles je remplis actuellement le rôle d’éducateur.

Selon toi, quelles sont les principales qualités d’un éducateur sportif ?

Avant tout, un bon éducateur doit avoir le sens des responsabilités. Nous avons un rôle déterminant dans un équilibre parfois sensible entre scolarité, famille et vie sociale.
Je pense que chaque éducateur doit permettre l’épanouissement, d’enfants ou d’adolescents, dans un environnement sécurisant et pourvu de repères.
L’éducateur doit bien évidemment avoir des compétences techniques, sur la compréhension et la connaissance du jeu, mais il doit aussi connaître son public et le contexte dans lequel il évolue.
Pour finir, je pense qu’un éducateur de qualité doit avoir l’ouverture d’esprit et l’humilité lui permettant d’interagir, progresser et s’adapter dans un sport où il y a plus de place aux convictions qu’aux certitudes.

Quelle est ta relation avec les jeunes ?

En règle générale, je n’aime pas mettre trop de distance entre mon groupe et moi. J’adore chambrer les joueurs, ça permet de désacraliser pas mal de chose. Je pense qu’instaurer un climat d’apprentissage agréable est une condition indispensable à la réussite finale.
Malgré tout, il faut par moment redéfinir les limites mais quoi qu’il en soit, on est tous dans le même bateau, je progresserai à leurs côtés, en espérant avoir le même effet sur eux…

Sur quoi est axé le travail dans la catégorie U14 ?

L’apprentissage du foot à 11 est le plus gros du travail sur cette catégorie. On quitte le foot à 8, pour découvrir un terrain plus long et plus large. Il faut apprendre aux joueurs à occuper l’espace, en largeur, en profondeur et s’y déplacer intelligemment. Il faut apprendre à défendre collectivement de manière plus rigoureuse dans la mesure où l’adversaire, peut bénéficier davantage d’espace pour se montrer dangereux. Tout cela nécessite un plus gros volume de jeu, qu’il faut lui aussi développer. En somme, beaucoup, beaucoup de travail.

As-tu un entraineur modèle ?

Si je devais en choisir un, je dirais Diego Simeone. Ce qu’il arrive à faire avec l’Atlético est incroyable. Pour être capable d’avoir un tel niveau d’intensité et de maîtrise défensive à chaque match, il faut avoir quelque chose de spécial. J’ai rarement pris autant de plaisir à voir une équipe défendre et attaquer de la sorte.

Pau FC

Billetterie : 06 64 41 09 70  
billetterie@paufc.fr

Boutique : 06 64 41 09 70
boutique@paufc.fr

Commercial : 06 25 26 03 64
b.roumegoux@paufc.fr

 

Abonnez-vous

Newsletter

Recevez notre actualité chaque semaine

Ma Newsletter

Minimum 4 caractères